Site Overlay

Avec quoi affûter les couteaux ? Les meilleurs outils.

La tomate éclabousse toute la cuisine, lever les filets de viande devient une tâche ardue et découper les légumes prend une demi-éternité. Le problème est vite identifié : le couteau de cuisine n’est pas aiguisé ! Pourtant, de nombreux cuisiniers amateurs hésitent à aiguiser eux-mêmes leurs couteaux. Ils perdent ainsi l’occasion d’obtenir une lame qui coupe comme au premier jour ou même un résultat amélioré par rapport à l’affûtage en usine. Mais nous vous donnons le feu vert : aiguiser un couteau n’a rien de sorcier ! 

Quels sont les outils d’affûtage disponibles ?

Fusils à aiguiser

Ce matériel est facile à utiliser. Il permet de conserver le tranchant longtemps, ainsi il est souvent utilisé par les professionnels. Il est particulièrement avantageux pour les couteaux européens. Les fusils à aiguiser de haute qualité ne s’usent pas. Les micro-fins et les fusils à aiguiser polis sont meilleurs que les surfaces grossières.

Pierres à aiguiser

Un résultat très tranchant est possible avec des pierres fines. Elle assure une longue durée de vie à vos couteaux. Elle convient à l’affûtage fin des couteaux.

Aiguiseurs de couteaux

Les aiguiseurs manuels font partie des méthodes les plus appréciées du grand public. Les avantages sont évidents : les aiguiseurs de couteaux sont généralement rapides et faciles à manipuler et promettent des couteaux tranchants en quelques coups.

Le problème avec ce modèle : la plupart des aiguiseurs de couteaux en carbure de tungstène endommagent le tranchant des couteaux, ce qui provoque des bosses qui s’accentuent à chaque passage.

Avec le temps, on obtient un tranchant fissuré qui scie le produit à couper plutôt que de le couper. Puis, la plupart de ces outils n’obtiennent pas de bons résultats d’affûtage et présentent diverses limites. De plus, les aiguiseurs de haute qualité qui font un bon travail sont assez chers.

Ponceuses électriques

Pour le cuisinier amateur sans grande expérience en matière de ponçage, une ponceuse électrique est une bonne solution. Une ponceuse électrique dispose d’une ou de plusieurs fentes avec différentes meules. Grâce à ces fentes, un angle d’affûtage fixe est déjà défini. Les couteaux européens sont aiguisés à un autre angle que celui des Japonais. Les couteaux sont affûtés en les faisant passer par les différentes fentes.

Les machines sont agréables à user et donnent un bon résultat. Toutefois, elles enlèvent plus de matière lors de l’affûtage qu’une bonne pierre à aiguiser. Par conséquent, l’utilisation d’une affûteuse électrique aura un effet négatif sur la durée de vie de votre couteau. Il ne faut pas utiliser d’aiguiseur électrique pour les couteaux de poche. Puisqu’ils sont en général déjà aiguisés assez finement et la machine enlève beaucoup de matière lors de l’aiguisage.

Barre d’affûtage diamantée :

Outre les bâtons de ponçage en céramique, il en existe également qui sont recouverts d’une fine couche de diamant. Les particules dures de diamant assurent un réaffûtage rapide, mais le résultat est moins bon qu’avec une tige abrasive céramique. L’inconvénient est qu’avec le temps, les grains de diamant d’un bâton de ponçage diamanté se détachent ou s’effritent et que le bâton perd sa fonction de ponçage.

Les barres d’affûtage conviennent surtout pour un affûtage court et rapide des couteaux. Pour affûter des couteaux émoussés, il est recommandé d’utiliser une pierre à aiguiser ou une affûteuse.